Updated : Jan 18, 2020 in ASIE

Essayez la cuisine thaïlandaise

La thaïlande est réputée dans le monde non seulement par ses magnifiques paysages mais aussi par sa nourriture. Que ce soit dans la rue ou dans les restaurants, les plats sont toujours frais.

Le succès de la cuisine thaïlandaise

Malgré le fait qu’elle a des points communs avec la cuisine chinoise et indienne, la cuisine Thaï possède des saveurs particulières. Les ingrédients originaux y sont pour quelque chose. Il s’agit notamment du curry, de la menthe, de la citronnelle, de la coriandre et du basilic rouge. A cela s’ajoutent les sauces ainsi que les fumets de poisson qu’on trouve souvent dans les plats locaux. C’est ce qui explique son succès international.

La cuisine thaïlandaise varie d’une région à une autre. Dans le sud par exemple, les plats principaux sont le curry jaune, le curry de rognons et le curry de poisson. Les habitants du centre aiment plutôt la nourriture plus douce notamment le sauté de poulet aux feuilles de basilic. Au nord du pays, on trouve le kaoh soi : le célèbre potage au curry et nouilles. Enfin la cuisine paysanne du nord-ouest comme le som tam  ou salade de papaye verte commence à gagner en popularité dans les régions avoisinantes.

L’autre raison qui fait que la cuisine Thaï attire beaucoup de monde c’est que les plats sont bien aromatisés et épicés. De plus, les ingrédients utilisés ont presque tous des vertus médicales. En effet, les cuisiniers thaïlandais font attention aux détails, à la texture, aux couleurs, aux goûts et à l’odorat. Leur art culinaire s’exprime par leur façon de jongler tous ces éléments pour créer un met harmonieux. C’est pour cette raison qu’en 2017, sept plats thaïlandais sot classés parmi les 50 meilleurs aliments au monde dont le tom vam goong, la pad thaï, le som tam, le massaman curry, le curry vert, le riz frit thaï et le mu nam tok.

Les services

Dans presque tous les restaurants thaïlandais, les convives auront l’opportunité de choisir les sauces et les condiments qui leur conviennent à savoir le phrik nam pla (une sauce de poisson), les flocons de piment séché, la sauce chili douce ou forte, la sauce Sriracha et tant d’autres encore. Les sauces thaïlandaises sont nombreuses mais la sauce de poisson est un ingrédient incontournable.

C’est une sauce réalisée avec du poisson fermenté pour un odorat particulier et une saveur salée, du jus de citron vert, des piments émincés et d’ail. Il existe d’autres variantes de sauce de poisson. Par exemple, les poissons sont fermentés avec des crevettes ou des épices, la sauce pla ra qui est plus piquante, etc. Dans les restaurants du sud, une assiette de légumes et d’herbes crus est servie gratuitement à chaque table notamment le concombre pour soulager la bouche à cause des plats épicés.

Comme les repas thaïlandais se composent généralement de riz, il peut être cuisiné et servi de manière à alléger le goût piquant des plats.  Il y a le riz ordinaire, le riz gluant, le menton khanom (nouilles au riz thaï) accompagnant d’habitude un curry thaï épicé ou un sauté.