Updated : Nov 24, 2019 in AMERIQUE

La nourriture mexicaine

Le Mexique est l’une des destinations gastronomiques les plus convoitées dans le monde. Dans ce pays, l’art de cuisiner est considéré comme un don.

Les spécificités de la nourriture mexicaine

Non seulement la cuisine mexicaine est variée mais elle a subi l’influence des cuisines africaines, caraïbéennes, asiatiques et moyen-orientales. Par conséquent, il y a eu un mélange de techniques et d’arts culinaires, et l’apparition progressive des spécialités régionales liées aux conditions locales. Le point commun de la cuisine mexicaine est l’utilisation du mole à l’occasion des fêtes ou des événements spéciaux. C’est une sauce emblématique du Mexique composée de cacao, de piment, de cacahuète, de banane plantain et de la cannelle.

La base de l’alimentation mexicaine est constituée de maïs, de haricots et de piments. Dans la majorité des cas, le maïs est séché avant d’être moulu en une pâte appelée masa. Cette dernière servira par la suite à préparer  des spécialités à savoir les tamales, les sopes, les pozoles, les tortillas, etc. Les plats typiquement mexicains sont aussi réputés par leur goût très épicés voire fort. Ceci est dû à l’ingrédient de base qui est le piment utilisé à la fois pour son goût particulier et pour ses saveurs. On le retrouve même sur les fruits frais et les sucreries.

Les sauces mexicaines

Force est de constater que l’art de la cuisine mexicaine est basée sur la sauce. Tous les plats se distinguent par leur sauce ou plus exactement par les piments qu’elles contiennent. A partir d’une tomate, on peut créer environ 20 variétés de sauces. La sauce des tamales par exemple peuvent se préparer soit avec des piments rouges, soit avec des piments verts, soit avec du mole. Quant à la pozole, sa couleur peut varier suivant la sauce utilisée (blanche, vert ou rouge).

La cuisine tex-mex

Depuis quelques années, il y a eu des échanges entre la cuisine mexicaine et américaine. Depuis, la restauration rapide s’est mise en place progressivement au Mexique avec l’apparition des hamburgers, des hot dogs et des pizzas. Quant à la cuisine mexicaine, elle est surtout pratiquée dans le sud-ouest des Etats-Unis. La cuisine domestique régionale du Mexique n’a rien à voir avec la nourriture servie dans les restaurants mexicains éminents en Europe ou aux Etats-Unis appelée. En réalité, ce ne sont pas des plats mexicains mais les techniques culinaires utilisées sont parfois influencées par la gastronomie mexicaine. Ce genre de cuisine appelée aussi cuisine tex-mex est constituée principalement de nachos,  de burritos, de fajitas, de chili con carne, de chimichanga ainsi que de salade César. Toutefois, on a tendance à les considérer comme des plats mexicains étant donné qu’on y utilise exclusivement de la tortilla de harina (une sorte de pain), de la tortilla de maïs et des haricots rouges.

Prenons l’exemple du burrito qui est un sandwich préparé avec une tortilla à la farine de blé. On le confond souvent au taco qui est un sandwich spécifique du Mexique, fait à partir d’une tortilla de maïs. Il est servi sans couverts et consommé avant midi ou tard le soir. Le plus souvent on y met du riz, de la viande, de la crème, des légumes, du fromage et des piments bien évidemment. On peut remplacer ou ajouter d’autres garnitures selon les régions comme le porc, le bœuf, les fruits de mer, le poulet ou l’agneau. Il en est de même pour le guacamole dont la vraie recette consiste à mélanger de l’avocat, des tomates coupées en dés, du jus de citron vert, de la coriandre et des oignons.

Il se mange comme accompagnement. Dans la cuisine tex-mex, il se mange en apéritif et on y ajoute des épices toutes prêtes ou des petits pois.