Updated : Mar 13, 2020 in EUROPE

L’histoire du pot-au-feu en France

Le pot-au-feu est l’un des plats gastronomiques des Français. Les ingrédients de base sont la viande de bœuf, les légumes et un bouquet garni. Nous allons justement parler de l’histoire du pot au feu.

La recette

Le pot-au-feu appelé autrefois viande au pot est un repas que mange les Français depuis le Moyen Âge.

Ce qui est intéressant c’est que la cuisson se faisait autrefois au feu de bois et pouvait durer longtemps voire une journée entière, du fait que des ingrédients y étaient rajoutés pour remplacer ceux qui étaient prêts à être consommés. Plus la cuisson est longue, plus le résultat est meilleur. C’est encore mieux de le cuir la veille et le réchauffer le lendemain. Cela rendra les viandes plus moelleuses. 

La recette est très simple. Il suffit de mettre les ingrédients dans une grande cocotte à commencer par les légumes, les oignons, les morceaux de viande et les os à moelle. Puis, il faut parfumer le tout avec le bouquet garni, le poivre concassé, les gousses d’ail,de gros sel et le recouvrer d’eau froide. Arrivé à ébullition, laissez mijoter le mélange à feu doux pendant 3 heures. Concernant la façon de servir le pot-au-feu, cela se fait en deux fois au cours du même repas. D’abord, le bouillon de cuisson sera servi à part comme potage, soit au dîner soit en entrée, accompagné de pain grillé, de vermicelles, de pâtes ou de riz.  Ensuite la viande et les légumes seront présentés après dans une même assiette et se mangent avec des assortiments de cornichons, de chutney de légumes (souvent le Picallily), de moutardes diverses et variées (la moutarde forte de Dijon de préférence) et du gros sel. Il est communément admis que le vin qui s’accorde le plus au pot-au-feu est le vin rouge.

Le pot-au-feu: un plat typiquement français

Considéré comme un plat populaire, il constitue la base de l’alimentation des pauvres du fait qu’il permet à la fois de réaliser un potage avec le bouillon et de la viande bouillie pouvant servir de met et des légumes cuits. L’un des avantages du pot au feu c’est qu’il permet de nous tenir chaud pendant l’hiver, donc idéal pour ceux qui n’ont pas les moyens de se payer un autre système de chauffage. Aussi, c’est un plat convivial qui convient bien aux familles nombreuses. Au Moyen Âge, les pauvres venaient se restaurer dans des établissements rien que pour manger du pot-au-feu. C’est une nourriture qui est à la fois simple et nutritive. 

A l’heure actuelle, c’est un met qui se mange comme un repas ordinaire étant donné qu’on utilise moins le feu de bois pour cuisiner. Le pot-au-feu fait désormais partie intégrante de l’art culinaire des Français et des plats de la cuisine bourgeoise. Il se trouve être l’un des rares plats composés d’aliments brûlés. En effet, les oignons sont coupés en deux puis passés au four de manière à ce que la surface soit complètement noire. Cela afin de parfumer et colorer le bouillon. A cet effet, il est considéré comme un art gastronomique par les plus grands chefs de la France.

La recette n’a pas cessé d’évoluer selon les talents et les envies des cuisiniers. Dans certains restaurants de la France, outre la viande, on y ajoute de la poularde, du foie gras cru, du saucisson pistaché de Lyon, du lard gras, de l’estragon, de la menthe, etc.